Blog musical

Artiste : Barry White

today25 novembre 2021 628 9

Arrière-plan
share close

Il était une fois…Barry White !

Je cherche en vain un mot plus fort que les autres pour dire les sensations que me procure la musique et la voix du ‘Maestro’, en fait je crois qu’il n’y en a pas, c’est comme çà et je ne peux l’expliquer…il m’accompagne depuis si longtemps !

De son vrai nom Barrence Eugene Carter, Barry White, bien qu’ayant vu le jour au Texas, a grandi dans un quartier pauvre de Los Angeles. C’est sa mère qui se charge de son éducation, ainsi que celle de son jeune frère, puisque son père quitte le foyer et abandonne sa famille.

Il dira : ‘Maman a essayé de nous sauver de la rue, mais la rue était trop forte’

Il fréquente les gangs de la banlieue, très vite il est influencé par la criminalité qui l’entoure.

Sa première condamnation arrive rapidement, il est arrêté pour un vol de pneus de marque de luxe. Verdict : 4 mois fermes de prison ! Mais le négatif se transforme en positif, c’est derrière les barreaux qu’il entend à la radio, la voix du King, Elvis Presley, dans une interprétation  du classique ‘It’s Now Or Never‘ ! C’est le déclic, il se dit : ’c’est maintenant ou jamais, je dois reprendre mon destin en main’

Sur ces bonnes paroles, il décide de se lancer dans l’aventure et de se consacrer totalement à la musique. Ses cordes vocales ont commencé leur travail, sa voix profonde et grave évolue rapidement. Il dira : ‘tout ce que j’avais, était la volonté et l’amour de la musique’

Le gros problème c’est qu’il n’a aucune formation musicale, sa maman lui a juste appris quelques airs sur un piano. Qu’importe, dans les années 60, il tape à toutes les portes et tente de se faire connaitre. Il fréquente pas mal de formations Soul, mais sans vraiment réussir à percer. Il devient au passage imprésario pour le label Keen Records.

Il commence en parallèle à produire de jeunes artistes. En 1969, il suit tout particulièrement un trio féminin qui se fait appeler Love Unlimited. Il finit par tomber amoureux de l’une des chanteuses du groupe, Goldean James, qu’il épousera un peu plus tard. Il obtient un premier succès en leur composant la chanson ‘Walking In The Rain’.

Mais il lui faudra attendre le début des années 70 pour être enfin repéré par celui qui va rapidement devenir son partenaire musical, Gene Page. C’est avec lui, mais aussi en compagnie de son fidèle ami Larry Nunes, que Barry White sort son premier disque en 1972 : From A Girl Point Of View. Mais c’est en 1973, avec la sortie de son 2ème opus : I’ve Got So Much To Give, qu’il enflamme les pistes de danse et lance définitivement sa carrière de chanteur à la voix suave et grave !

Les succès s’enchainent logiquement : ‘I’m Gonna Give You Just A Little More’, ‘Never Gonna Give You Up’, ‘Let The Music Play’, etc…,son style fait sensation, il ouvre véritablement l’ère Disco et inondent les années 70 de chansons qui nous font encore danser aujourd’hui ! Jackpot !

Les années 80 & 90 seront davantage consacrées à ses activités de producteur, même s’il sort encore quelques albums, notamment : The Icon Is Love en 1994, mais ces disques ne rencontrent plus le succès d’antan.

Barry White est à cette époque une figure populaire, il fait une apparition remarqué dans un épisode des Simpson, et joue un rôle essentiel dans la série TV Ally McBeal.

En 2003, après avoir lutté pendant 4 ans contre des problèmes rénaux et d’hypertension, il meurt à l’hôpital de Los Angeles à l’âge de 59 ans. Il aura reçu 5 Grammy Awards et vendu plus de 110 millions de disques…

Barry White, un artiste Musicolor

Écrit par: Eric

Rate it

Article précédent

Blog musical

Artiste : Sade

Véritable Reine de la Soul et du Rhythm'n'Jazz contemporains, Sade Adu n'est plus à présenter... Et pourtant j’ai eu envie de retracer son parcours hors normes, sans doute parce que, et je l’avoue, elle m’a toujours fait craquer… Elle est née à Ibadan, au Nigeria le 16 janvier 1959. Elle est élevée près de Londres, à Colchester, dans l'Essex. Elle y arrive à l'âge de 4 ans, alors que sa […]

today9 novembre 2021 379 6

0%